Sensibilisation autour du sexisme au travail

Accueil > Magazine > Risques psychosociaux > Sensibilisation autour du sexisme au travail

« Plus on s’élève dans l’échelle sociale moins il y a de femmes »

Wangari Maathai (prix Nobel de la Paix, 2004)

90% des femmes salariées considèrent qu’il est plus facile de « faire carrière » pour un homme quand 51% estiment avoir déjà rencontré un frein professionnel en raison de leur sexe (pas augmentées, promues, désignées pour une tâche valorisante, embauchées, etc.) selon l’étude menée en 2014 par le Conseil supérieur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Le sexisme regroupe à la fois des croyances et des comportements qui tendent à stigmatiser, à délégitimer ou à inférioriser les femmes en raison de leur sexe. On distingue : 

Le sexisme ordinaire, il se définit comme l’ensemble des attitudes, propos et comportements fondés sur des stéréotypes de sexe. Il se manifeste au quotidien, à travers des blagues et commentaires sexistes, des stéréotypes négatifs, des marques d’irrespect, des pratiques d’exclusion.

L’agissement sexiste, il se définit selon la loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l’emploi, comme « tout agissement lié au sexe d’une personne, ayant pour objet ou pour effet de porter atteinte à la dignité ou de créer un environnement intimidant, hostile, dégradant, humiliant ou offensant » (art. L1142-1 du Code du travail). 

Dans certaines situations, il peut engendrer une modification du comportement des salariés, avoir un impact sur leur confiance en eux et dans l’entreprise, conduire à l’isolement ou à refuser de nouvelles responsabilités… 

Comment agir à l’encontre de ces dérives ?

L’interdiction des agissements sexistes a été introduite dans le Code du travail. Les entreprises doivent à ce titre rappeler cette interdiction dans leur règlement intérieur. Le CHSCT (Le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) doit également proposer des actions de prévention sur les agissements sexistes. Pour faire avancer l’égalité, 3 propositions ont été suggérées par le Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes : 

  • Définir clairement les actes prohibés (remarques et blagues sexistes, incivilités, marques de mépris, emails, SMS, affichages sexistes, etc.)
  • Sensibiliser à la question du sexisme l’ensemble des personnes appartenant à l’entreprise (modules de formation, journées dédiées, théâtre d’entreprise, MOOC, etc.)
  • Prendre en charge les victimes et traiter les situations de sexisme (mise en place d’un dispositif d’aide, prise immédiate de mesures en cas d’un comportement fautif d’un salarié, etc.)

Ne serait-ce pas temps de passer du stade de sensibilisation à celui de « Tolérance zéro » ?

Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes (2016). Agir contre le sexisme au travail : Résultats de la dernière enquête CSEP/BVA