L’entreprise libérée : mythe ou réalité ?

Accueil > Magazine > Qualité de vie au travail > L’entreprise libérée : mythe ou réalité ?

Le principe fondateur de l’entreprise libérée est de laisser les collaborateurs prendre des initiatives individuelles et collectives plutôt que d’imposer des directives et contrôler par la suite. Les maîtres mots sont confiance, autonomie et reconnaissance, lesquels permettent au collaborateur d’exprimer pleinement ses compétences. L’intelligence collective prend ici une place centrale.

Le système pyramidal est abandonné au profit de l’auto-direction. Pour autant, ce n’est pas un système anarchique ; des règles garantissent l’espace de liberté de chacun, ainsi que la vision et la culture de l’entreprise. 

Quels sont les bénéfices du modèle ?

  • Performance individuelles et collectives accrues : amélioration de la motivation intrinsèque, du bien-être et de l’engagement ? notion de sens du travail
  • Développer l’agilité grâce à une structure non-figée, affranchie des organigrammes complexes permettant de se réinventer en permanence
  • Développer l’innovation en laissant libre cours à la créativité et l’initiative de chacun

Quels sont les critiques qu’on peut lui faire ?

  • Une forme d’organisation et de management inadaptée à la culture française, traditionnellement pyramidale et up-down
  • Une augmentation des RPS due à des responsabilités et une pression accrue pour la plupart des collaborateurs
  • Un risque de dérive où certains collaborateurs pourraient prendre le pouvoir sur les autres
  • L’importance d’un « leader libérateur » capable de tenir le cap et la vision après avoir réussi à fédérer une majorité des collaborateurs à tenter l’expérience

Nous n’avons certainement pas encore assez de recul aujourd’hui pour faire un constat objectif et chiffré des entreprises libérées. Néanmoins, le débat est ouvert et de plus en plus d’entreprises franchissent le cap. La libération reste toutefois un processus long et complexe, où aucun recette magique n’existe, le modèle à utiliser devant être adapté sur-mesure à l’entreprise concernée. 

Pour aller plus loin sur le sujet : I. Getz et B. Carney sont les deux auteurs ayant réellement théorisé et popularisé le concept d’entreprise libérée dans leur ouvrage « Liberté & Cie : quand la liberté des salariés fait le succès des entreprise », publié en 2012.