Bonnes pratiques pour engager vos collaborateurs pendant la crise

Accueil > Magazine > Qualité de vie au travail > Bonnes pratiques pour engager vos collaborateurs pendant la crise

Comment engager mes salariés lors de la reprise ? Alors qu’un des principaux objectifs du manager est de maintenir l’engagement de ses équipes, nous sommes collectivement confrontés à une situation inédite qui peut mettre en difficulté l’investissement en entreprise.
Le manager est ainsi contraint de s’adapter à de nombreux cas de figure (le télétravail, le chômage partiel, le maintien de l’activité sur site) qui inévitablement bousculent son management et ses objectifs managériaux. 

Néanmoins, il est essentiel de garantir une notion clé : maintenir l’engagement des équipes pour maintenir, tant bien que mal, les performances de l’entreprise.  

Les salariés engagés sont ceux qui portent la croissance

Isaac Getz, professeur à l’ESCP,  catégorise les salariés en trois catégories :

◾ Les engagés, qui contribuent fortement aux performances de l’entreprise, ce sont eux qui innovent, créent de la valeur, portent la croissance
◾ Les désengagés, qui en font le minimum, plutôt passifs et infidèles à l’entreprise
◾ Les activement désengagés, qui sont non seulement malheureux et improductifs, mais qui le font savoir : ils propagent la négativité à leurs collègues, contestent l’autorité des responsables et sabotent les projets et initiatives

Ainsi, les questions fondamentales en ce temps de crise sont bien évidemment, comment maintenir l’engagement de mes équipes et  « comment augmenter l’engagement de salariés déjà désengagés, voir activement désengagés ? ».

Quels sont les fondamentaux pour conserver l’engagement de ses salariés en période de crise?

Conserver une dimension humaine et renforcer le lien de proximité
Vis à vis des salariés, le manager (ou à plus grande échelle l’entreprise) est responsable de la santé morale des salariés c’est-à-dire qu’il doit faire le nécessaire pour soutenir ses équipes afin que la situation se déroule dans les meilleures conditions.

Par conséquent, il est essentiel de garder le lien avec les salariés, l’essor des outils digitaux est une aide précieuse pour parvenir à ses fins.
Ces outils collaboratifs permettent de garder une notion d’équipe, de faire preuve de solidarité envers les collègues en difficulté, de partager et échanger ses astuces professionnelles et/ou personnelles pour garder le moral et surmonter les difficultés de la crise.
Effectivement, donner la possibilité à son équipe d’échanger sur les difficultés rencontrées et les ressources mises à disposition est remarquable pour prévenir les risques psychosociaux. Cela peut également être mis en place à travers des groupes de paroles et/ou des groupes d’analyse des pratiques encadrés par un professionnel. Ces temps d’échange visent à accompagner les collaborateurs dans la résolution de problématiques et leur permettent de prendre du recul sur la situation. 

Par ailleurs, le coaching de manager peut être une bonne option pour les aider à affronter cette crise et accompagner au mieux les salariés qui se sentent en difficulté.

Être en mesure d’anticiper les problèmes individuel et/ou collectifs pour optimiser le climat social et l’engagement des salariés

Selon une enquête de QualiSocial réalisée auprès de salariés pendant le confinement,77% sont inquiets et 1 personne sur 4 souffre d’isolement. Nous savons que l’engagement en entreprise est directement lié au bien-être du salarié. Ainsi, connaître l’état émotionnel de chaque collaborateur est capitale pour prévenir des situations à risques et prendre les mesures d’accompagnement nécessaires.

iCare, un outil digital pour améliorer l’engagement des salariés

Il existe de nouvelles pratiques managériales qui s’appuient sur des outils digitaux permettant d’anticiper, et de limiter les risques professionnels inhérents à la crise du COVID-19. C’est le cas d’iCare qui systématise le principe de la météo du jour. En trois mots, la météo du jour c’est :

  • Offrir la possibilité aux salariés de s’exprimer anonymement sur ce qu’ils ont ressentis dans la journée (ce qui s’est bien passé, ce qui s’est mal passé et ce que l’on doit faire pour s’améliorer)
  • Permettre à chacun de visualiser ce que les autres ont ressenti
  • Réaliser des rétrospectives managériales hebdomadaire et mensuelle pour créer un climat social libéré et une dynamique d’amélioration continue

Retrouvez tout ce qu’il y a à savoir sur Icare, ici