Gestion des situations critiques

« Faites la distinction entre un cas de harcèlement et un problème relationnel interne »

Pourquoi mettre en place une analyse de la situation ?

Lorsqu’une organisation détecte une situation de dit-harcèlement, il est nécessaire pour elle de s’appuyer sur des éléments objectifs et concrets en rapport avec la loi et les arrêts jurisprudentiels afin d’entamer les actions et procédures prévues.

 

Comment se déroule une analyse ?

L’analyse d’une situation de dit-harcèlement se fait en plusieurs étapes :

– la compréhension et l’analyse du contexte lors d’un entretien avec le responsable des ressources humaines

– le recueil d’informations sur la situation et d’incidents concrets par le biais d’entretiens individuels avec :

  • les parties concernées
  • les observateurs neutres (membre de l’équipe extérieur au conflit) sélectionnés aléatoirement
  • l’encadrement des parties concernées

– l’analyse des données en s’appuyant sur des grilles validées par l’ANACT, l’INRS et le ministère du travail

– la rédaction d’un rapport présentant de manière neutre et objective le contexte, l’analyse de l’expert et les préconisations d’actions

 

Quels avantages à faire appel à un expert ?

L’analyse d’une situation de dit-harcèlement permet à l’organisation de :

– prendre en main la situation et faire valoir son rôle de régulateur des tensions au travail

– bénéficier d’une étude méthodique, objective et neutre de la situation

– mettre en place des actions en adéquation avec la situation et en accord avec la législation à partir des préconisations de l’expert

« Faites confiance à nos professionnels pour dénouer les situations les plus complexes que vous rencontrez »

Pourquoi une médiation ?

Un conflit entre deux collaborateurs peut rapidement avoir un impact sur tout le collectif et impacter la qualité de vie au travail et les résultats de l’équipe. Afin de retrouver une situation saine, l’intervention d’un médiateur externe et neutre permet de dissocier les éléments objectifs de l’émotionnel et désamorcer le conflit.

 

Comment procède-t-il ?

Pour gérer le conflit, la mission du médiateur consiste à :

– recueillir la vision et les attentes de chacune des parties

– créer un espace neutre facilitant le dialogue entre les parties

– reporter l’attention des personnes sur les enjeux organisationnels plutôt que sur les dynamiques interpersonnelles

– faire verbaliser les parties afin de trouver un terrain d’entente acceptable pour les deux parties

– définir des objectifs clairs pour chacune des parties afin de faciliter le retour à une situation saine

Le médiateur est également en charge d’informer le responsable RH de l’évolution de la situation et des éléments susceptibles de faire échouer la médiation

 

Quels sont les résultats d’une médiation ?

La mise en place d’une médiation, au sein d’un collectif impacté par un conflit, va permettre de :

– renouer le dialogue entre les différentes parties et de faciliter les échanges professionnels

– retrouver un climat de travail sain et efficace

« Confier à un professionnel la gestion humaine d’une situation de crise »

Notre action

Lorsque survient un événement traumatogène, nos psychologues peuvent intervenir sous 24 heures sur toute la France pour limiter les répercussions de l’incident sur le collectif de travail.

A ce titre, ils :

– conseillent la direction dans sa communication aux collaborateurs et aux éventuelles familles

– accompagnent les managers à préparer le retour au travail

– mettent en place un cadre rassurant et aidant les collaborateurs à surmonter l’évènement

– écoutent et soutiennent les personnes les plus impactées par l’incident

 

Les objectifs

– éviter les symptômes post-traumatiques et l’impact sur la santé de vos collaborateurs

– faciliter le retour au travail

– créer un climat de confiance

 

Nos moyens :

Afin de fournir un service hautement qualitatif en adéquation avec la sensibilité de ce type de situation, QualiSocial dispose d’une équipe dédiée à la gestion d’événements traumatogènes.

L’équipe mise à disposition est composée de :

– 60 psychologues répartis sur tout le territoire et spécialisés dans la gestion et le suivi des traumatismes

– 1 psychologue coordinateur dédié à la supervision des interventions et disposant de plus de 10 ans d’expérience en gestion des événements traumatogènes

– 2 psychologues chargés de la gestion technique et opérationnelle du dispositif

QualiSocial dispose ainsi d’une grande réactivité et peut intervenir en moins de 24h sur tout le territoire.

« Garantissez à vos collaborateurs un soutien de qualité pour les aider à surmonter un événement difficile »

Pourquoi une prise en charge post-traumatique ?

Lorsqu’un individu est soumis à un événement traumatique (accident grave, découverte de cadavre, agression,…), il peut être sujet au syndrome de répétition par lequel les personnes revivent, à intervalles plus ou moins réguliers, la scène traumatisante, entrainant de l’anxiété et des ruminations incessantes. Ce syndrome affecte la santé de l’individu et sa capacité à travailler.

Comment la mettre en place ?

C’est très simple : dès qu’une situation vous semble sensible, contactez-nous et un de nos psychologues coordinateurs déterminera avec vous les modalités à mettre en œuvre pour accompagner votre collaborateur dans les meilleures conditions.

Qui prend en charge votre collaborateur ?

Dans le cadre d’une prise en charge post-traumatique, QualiSocial s’appuie sur son réseau de partenaires et ses 220 cabinets de psychologues sur toute la France afin de procéder à un accompagnement en 5 à 8 séances. La réussite de l’accompagnement dépend de 3 étapes clés :
– création de la relation de confiance avec la victime afin de restaurer le dialogue
– verbalisation du vécu émotionnel par l’individu
– acceptation du traumatisme pour atténuer le syndrome de répétition et faciliter le retour à une situation saine

Pour quels résultats ?

La prise en charge post-traumatique permet au collaborateur de :

– gérer le stress immédiat et éviter tout comportement à risques

– rationnaliser l’événement et de limiter la culpabilité potentiellement ressentie

– continuer à vivre après l’incident sans être impacté par celui-ci

 …et ainsi limiter l’impact sur sa santé et permettre un retour au travail dans de bonnes conditions.


 


intervenant en prévention des risques professionnels

QualiSocial est habilité à mener ses missions de prévention des risques psychosociaux
en tant qu’Intervenant en Prévention des Risques Professionnels.

Comments are closed.

Demandez plus de renseignement